INTERNATIONAL BOOKSHOP HET FORT VAN SJAKOO
| SEARCH | ORDER | NEW BOOKS | HOME | ABOUT US |

Auteur: Persichetti, Paolo & Scalzone, Oreste
Titel: La révolution et l'État
Sub titel: Insurrections et `contre-insurrection' dans l'Italie de l'après-68: la démocratie pénale, l'État d'urgence

En Italie, mai-68 a duré plus de dix ans. Jusqu'au début des années quatre-vingt, le pays a vécu un mouvement social d'une ampleur et d'une violence exceptionnelles. L'impossibilité de gouverner normalement a incité la société politique à déléguer certains de ses pouvoirs à la magistrature. À partir de ce «pouvoir de suppléance» s'est instauré un état d'exception non déclaré et soigneusement déguisé. Les années du social sont devenues les « années de plomb ». Conséquences directes : un nombre important de morts et de blessés des deux côtés, plus de vingt mille personnes poursuivies, près de cinq mille condamnations et quelques centaines de personnes aujourd'hui encore en prison ou exilées. Tandis que l'on sauvait les apparences de la démocratie, une partie de l'opposition, la plus radicale, spoliée de son caractère politique, a été reléguée sur le terrain de l'ordre public et du Code pénal : la montée de la violence était, dès lors, inévitable. Ce modèle de démocratie judiciaire a encore fonctionné pleinement dans le cadre de l'opération «mains propres», dans laquelle une hypocrite «moralisation» de la vie publique est devenue le nouveau cheval de bataille des années 90. D'urgences en urgences, plus que jamais, le combat politique italien se déroule dans l'arène judiciaire. L'ouvrage de Paolo Persichetti et Oreste Scalzone apporte un éclairage indispensable au moment où s'accroît en France l'intervention du judiciaire dans la sphère politique.
2000, 342 pag., Euro 20,75
Dagorno, Paris, ISBN 2910019535


This page last updated on: 13-1-2015