INTERNATIONAL BOOKSHOP HET FORT VAN SJAKOO
| SEARCH | ORDER | NEW BOOKS | HOME | ABOUT US |

Auteur: Izrine, Jean-Marc
Titel: Les libertaires dans l'affaire Dreyfus
Sub titel:

Jean-Marc Izrine souhaite réhabiliter un mouvement oublié par l'hitoriographie officielle et démontrer, preuves à l'appui, que l'engagement de cette minorité, tout aussi agissante que remuante, a eu un rôle déterminant dans le combatqui a abouti à la reconnaissance de l'innoncence du capitaine Dreyfus. Mais aussi, en dépassant le simple cadre de l'affaire, ils ont joué dès cette époque, un rôle majeur en démontrant les mécanismes politiques de l'antisémitisme, le reléguant ainsi dans l'argumentaire démagogique de l'extrême-droite. Si Emile Zola a été le révélateur de l’Affaire, Bernard Lazare en est le précurseur, et le mouvement libertaire l’un des principaux supports, n’en déplaise à la plupart des historiographes officiels. L’auteur rappelle que le 17 janvier 1898, au lendemain de la publication de «J’accuse !», une centaine d’anarchistes dispersent un meeting anti-dreyfusard de mille participants : "Une descente victorieuse [qui] fait date car elle déclenche le début de la réappropriation de la rue par les activistes du parti dreyfusard." Et le 6 février 1899 est fondé par Sébastien Faure, grâce au financement du Comité de défense contre l’antisémitisme créé par quelques figures de la `communauté juive' et animé par Bernard Lazare, le `Journal du peuple', quotidien anarchiste qui va contribuer à donner un coup d’arrêt au développement des idées antisémites dans les milieux populaires. Le livre se clôt par une citation de Charles Péguy : "Les anarchistes seuls firent leur devoir (...), ils furent les seuls qui osèrent opposer la violence pour la justice à la violence pour l’injustice des bandes antisémites."
2011, 195 pag., Euro 10
Alternative Libertaire, Paris Cedex 19, ISBN 9782914933230


This page last updated on: 13-1-2015